THOM THOM

L’artiste urbain, Thom Thom, a pris des panneaux d’ affichage parisiens pour les transformer
en art depuis 2000.

Il est inspiré par l’artiste français Jacques Villeglé, bien connu pour sa technique de décollage, à l’ opposé du collage, dans lequel les pièces sont arrachés des affiches.

Thom Thom, de son vrai nom Thomas Schmitt est un maitre de la lame, son outil artistique.
Les formes géométriques sont découpées dans les affiches, couche par couche, créant une mosaique d’anciennes images consuméristes. Des formes précises apparaissent comme si Thom Thom pouvait etre capable d’ imaginer ce qu’il y avait dans le fond, à partir de laquelle il taquine les textures et les couleurs pour créer l’harmonie dans chaque pièce.

En plus de son art de la rue et la pratique artistique en galerie, Thom Thom est profondément
impliqué dans la scène street art à Paris comme une sorte d’ «ambassadeur».

En 2002, il fut l’un des artistes qui ont organisé le projet Une Nuit, où plus de 60 artistes ont collés jusqu’à 60 art-works sur les panneaux publicitaires détournés au cours d’une nuit, ce qui à été documenté et publié dans un livre. Une Nuit, était le projet précurseur de la fondation de l’ association Le MUR, qui depuis 2007, ironiquement, invite deux artistes urbains par mois à faire des performances sur un panneau d’affichage à l’angle de la rue Saint Maur et de la rue d’ Oberkampf.

Après ces doubles performances en 2015, pour Oxymores au Ministère de la Culture et de la Communication.

Et le Mur du WIP Villette avec ArtAzoï l’été dernier du 29 juin au 19 août 2015
http://www.artazoi.com/…/mur-du-wip-villette-29062015-10092…

Thom Thom se concentre cette année sur son travail en galerie, pour le plaisir des yeux.

 

15 + 13 =

Les oeuvres de l’artiste: