Jean Faucheur

Il commence à exposer ses peintures dans la rue dés 1983. Co fondateur du groupe des Frères Ripoulin. Il se rend à New York avec Hervé Di Rosa et rencontre toute la scène artistique new yorkaise, de Futura 2000 à Keith Harring, mais également Warhol et Schnabel pour ne citer qu’ eux.

Il est depuis considéré comme une figure incontournable de l’art urbain.

Vingt ans plus tard, Jean Faucheur croise Thom Thom, virtuose du couper-coller sur affiches parisiennes. Et reprend du service, à l’angle des rues Oberkampf et Saint-Maur. Avec les jeunes peintres, graffeurs et graphistes du quartier, il fomente un détournement artistique hebdomadaire, sur les placards publicitaires qui tapissent le flanc du café Charbon. Chaque semaine, une nouvelle oeuvre d’art. En mai, soixante affiches recouvertes, entre Nation et Belleville, par les « commandos » de l’éphémère collectif « Une nuit »…

Aujourd’hui officialisé sous le nom de : «association le mur (Modulable Urbain Reactif)» depuis 2003. L’ association détourne les codes publicitaires pour y afficher de nombreux street-artistes et offrir au public un autre regard à travers cet espace d’expression.

Ce défricheur explore toutes les techniques, tous les types de supports, investit toutes les formes d’espaces, mixe et manipule la matière (métal, dessin, photographies) pour produire des œuvres de toutes dimensions.

Ce nomade de l’art demeure ce passeur paradoxal, incarnant le lien entre les précurseurs, et les figures montantes de l’art urbain.

 

http://jean.faucheur.free.fr/#